[Concert] D'espairsRay Europe Tour 2004 -Wollust ward dem wurm gegeben-

Publié le 1 Novembre 2004

desp wollust

 
♦ Date : 31.10.2004
♦ Lieu : Nouveau Casino, 109 rue Oberkampf, 75011 Paris
♦ Durée : 1h45 environ
♦ Set list : Dans le désordre (et il est possible que j'en oublie) :
Gärnet, Oboro no tsuki, Subliminal, Gensyoku, Maverick, Marry of the blood, Yami ni furu kiseki, Gothic, Born, Quarter void, Murder freaks, Fuyuu shita risou, Reddish (Diva version), Fascism, Kisei -Parasite-, Ori no naka de miru yume (Animal version).

Il est environ 13h30, lorsque nous arrivons devant le Nouveau Casino. Nous avons un peu de mal à le trouver car l'entrée ne fait pas plus d'1 mètre de large... Quelques personnes sont déjà là. Le trottoir, qui sert de file d'attente, se remplit cependant relativement vite de fans de toutes nationalités (français, espagnols, portugais, anglais, allemands et même japonais...) et de tout genres (gothiques, gothic lolita,et bien d'autres...).
Nous voyons plusieurs camionnettes et voitures arriver. La plupart des membres du staff en descendent et passent par le bar d'à côté, qui sert apparemment d'"entrée des artistes". Et c'est alors que, dans le milieu de l'après-midi, nous voyons descendre de voiture Karyu, légèrement dissimulé sous un chapeau de cow-boy. Plus tard, les trois autres descendent de camionnette. Hizumi et Tsukasa sont naturels. Zero porte un gros bonnet noir et des lunettes de soleil. Un mouvement de foule, essayant de les suivre, se rue dans le bar, dont on nous ferme les portes au nez.
Bref, le trottoir continue de se remplir et la file d'attente se transforme en foule compacte. A partir de 18h environ jusqu'à l'ouverture des portes, nous nous sommes retrouvés complètement compressés. L'ouverture des portes a lieu aux alentours de 20h (au lieu de 19h30). Un des organisateurs arrive pour nous laisser entrer au compte-gouttes. Etant bien placé, nous entrons dans les premiers. Il nous faut d'abord ouvrir les sacs et sortir les caméras et appareils photos qui sont interdits. Nous nous dirigeons ensuite, en bons fans que nous sommes, vers le stand de goodies où nous achetons poster, t-shirts et badges. Nous allons maintenant aux vestiaires pour déposer manteaux et sac à dos (remplis de goodies) et enfin nous nous dépêchons de nous placer dans la salle. Nous sommes alors au troisième rang, juste en face du micro. La scène est assez grande (pour une salle pouvant contenir 350 personne environ) mais enfumée. En se remplissant, la salle devient de plus en plus bruyante, chaude et humide. Dans la foule, la tension monte. Il nous faut maintenant attendre que la salle soit pleine.
C'est vers 21h15 (au lieu de 20h30) que nous voyons, dans une ovation presque hystérique, Tsukasa, Karyu, Zero et enfin Hizumi entrer sur scène. Ils sont magnifiques, très bien coiffés, maquillés et habillés. Karyu a les cheveux longs. Zero est en jupe et collants résilles.
La première note est jouée, et c'est la folie dans le public. La sono résonne dans tout mon corps. Ils sont a 2 mètres de moi. La foule se compresse vers l'avant. Je me fait emporter, compresser, je me met à sauter sans le vouloir. J'ai alors l'impression que c'est la foule qui est maître de mon corps. La musique est géniale et l'ambiance est super. Il fait chaud, certains se mettent à suffoquer et doivent rejoindre l'arrière de la salle. Je me dit que je doit résister. Je hurle des "ZERO" ou "HIZUMI", lorsque j'en ai l'occasion. Lors d'une petite pause, Hizumi prend une petite bouteille d'eau pré ouverte, boit un peu et vide le reste de l'eau sur le public. Il jette ensuite la bouteille dans la foule, qui se soulève pour l'attraper. Malgré ça, elle tombe a mes pieds et je peux la récupérer. Je dois maintenant essayer de la protéger jusqu'à la fin. A un moment, Hizumi nous lance des "Sit down" et la foule essaye de s'accroupir puis repart de plus belle en sautant. Puis il nous fait "chut" (avec son doigt sur sa bouche) et là c'est le silence presque total. Lorsque la musique reprend, la foule se remet à hurler.
Au fur et à mesure du concert, nous nous faisons happer vers l'arrière et bousculer par des mecs assez violents. Mon haut est déchiré. Nous avons tenu a peu près la moitié du concert en face d'Hizumi. Agacés par certains mecs qui partent en pogo et donnent des coups (j'espère sans le vouloir), nous nous déplaçons vers la gauche. Ici c'est plus calme. Nous nous retrouvons juste en face de Zero et nous pouvons même nous rapprocher de la scène. De temps en temps Karyu et Zero échangent de place. Au bout de 1h20, ils s'arrêtent un moment et partent en coulisses. Des techniciens viennent vérifier le matériel. La foule crie des "D'ESPAIRSRAY" ou des "ENCORE" et tape sur la scène.
10 minutes plus tard, ils réapparaissent et recommence à jouer. C'est de nouveau la folie dans le public. Plusieurs fois, Zero s'accroupi et se laisse toucher par quelques mains.
25 minutes plus tard, le concert touche à sa fin. Le groupe vide les dernières bouteilles d'eau sur le public, et parfois même en crachant. Ils lancent baguettes, médiators et bouteilles dans la foule. Zero et Hizumi s'attardent à toucher et embrasser des mains tendues. Hizumi ramasse une pancarte faite par un fan et la montre à tout le monde. Ils quittent la scène. Tsukasa part le dernier après un rapide salut.
La lumière se rallume et cette fois c'est vraiment fini. Il faut maintenant faire la queue pour récupérer manteaux, sac à dos et appareils photos. Nous sortons de la salle et rejoignons la station de métro la plus proche avec de merveilleux souvenirs dans la tête et dans les yeux.
 
tshirt desp3
 
Cliquer ici pour voir le reportage de Tracks, diffusé le 6 Janvier 2005 sur ARTE.

Rédigé par Joana

Publié dans #Concerts et dédicaces

Repost 0
Commenter cet article